Sur les traces de Napoléon

Le dimanche 1er mai, l’Amicale St Joseph du Portel vous invite à sa randonnée annuelle « Sur les Traces de Napoléon ». A l’occasion de cette randonnée, le club vous invite non pas à partir à la conquête de l’Angleterre comme a rêvé de le faire l’Empereur, mais à la conquête des vestiges de son passage en terres boulonnaises ! Le Portel, Boulogne-sur-Mer, Wimille, Ambleteuse, Montreuil ou Hesdin l’Abbé sont autant de communes qui conservent les traces du Camp Napoléonien.

50, 70, 90 ou 150 km, les membres du club du Portel vous accueillent dès 6h30 pour démarrer votre randonnée. Des points de ravitaillement vous attendent tout au long du parcours.

À découvrir en chemin

selon le parcours choisi

Au Portel, le Fort de l’Heurt a été édifié en 1804 pour défendre le port de Boulogne. Bien que fortement dégradé au fil du temps, ses vestiges restent encore visibles et sont devenus aujourd’hui un site prisé pour la pêche aux moules.

Napoléon est venu de nombreuses fois à Boulogne pour ses projets d’invasion de l’Angleterre et y a laissé de nombreuses traces.

C’est dans le Vallon de Terlincthun que Napoléon décore pour la première fois, 2000 soldats et civils de la Croix de la Légion d’honneur. Pour marquer cet événement, une stèle y a été édifiée.

Située entre Boulogne et Wimereux, la Pointe de la Crèche est un lieu stratégique. Napoléon y avait ordonné la construction d’un fort dont il ne reste plus de trace, seuls les vestiges des fortifications qui lui ont succédé se visitent encore aujourd’hui.

C’est à Napoléon que l’on doit la création de cette commune puisqu’il ordonna la fondation d’une ville le long du fleuve (le Wimereux). Wimereux est la plus ancienne station balnéaire du littoral.

La Colonne de la Grande Armée, érigée à la gloire de l’empereur, dont la statue du haut de ses 53 mètres, tourne le dos à l’Angleterre. Au sommet, on vous promet une vue époustouflante sur le Boulonnais.

Le Fort d’Ambleteuse, œuvre de Vauban, a été restauré sous les ordres de Napoléon, toujours dans le but d’envahir l’Angleterre. Il veille aujourd’hui sur le village d’Ambleteuse et se visite, sur réservation.

Si la cité fortifiée a inspiré l’auteur Victor Hugo pour son œuvre Les Misérables, elle a servi, avant cela, de camp pour la Grande Armée de Napoléon.

Renseignements

Gérard Ledez

René Coppin